Auteur : Liza Page 1 of 3

Haïku de la nuit 13

Sous le ciel d’été

Les étoiles piquent la nuit

De rêves lointains

“Entends la nuit” de Catherine Dufour

Je pense que tout le monde cache un petit secret honteux. Une contradiction avec ses valeurs, un truc que l’on glisse sous le tapis quand des amies viennent dîner à la maison, une passion dévorante que l’on assouvit quand personne ne regarde. Nous sommes humaines après tout.

Haïku de la nuit 12

Pourquoi tant de haine ?

Nous sommes pourtant si belles

Corps au naturel

Haïku de la nuit 11

L’orage d’été

Tonnent de mille colères

Face à l’injustice

Hier a eu lieu une manifestation en hommage au meurtre de George Floyd par un policier le 25 mai dernier, à toutes les victimes de violences policière et racistes.

Ce qui se passe là-bas se passe aussi ici.

Haïku de la nuit 10

Je serre le poing

Le temps coule entre mes doigts

Et devient rivière

Haïku de la nuit 9

Le sommeil s’enfuit

Complice avec la nuit noire

Où sont les étoiles ?

Haïku de la nuit 8

Sous la pluie d’obus

Louise joue un air d’orgue :

La danse des bombes

Ce poème fait référence à un passage du livre “La Commune” écrit par Louise Michel d’une belle plume romantique.

Question trans : où est le problème ?

Ça faisait longtemps que je souhaitais mettre à plat les questions liées aux femmes trans qui agitent les mouvements féministes. Je publie mes réflexions que j’espère pourront être utiles à d’autres pour comprendre la controverse.

Un premier article pose les définitions, car c’est important de sortir de l’équivoque des mots.

Un deuxième est revenu sur la première tribune et certains de leurs arguments.

Un troisième revient sur les inquiétudes de certaines féministes radicales vis à vis du mouvement queer/trans.

J’aimerai maintenant revenir sur les problèmes que peuvent poser certains militantismes trans/queer dans les milieux féministes. Ces problèmes ne sont en fait pas du tout présenter dans la première tribune… Pour cela, je vais me baser en grande partie sur mon expérience qui est limitée, comme toute expérience, et sur les échanges que j’ai eu avec des amies féministes.

Les points que je vais aborder ici sont les suivants :

  • Invisibilisation des femmes
  • Invisibilisation des lesbiennes
  • Notion d’identité de genre

Haïku de la nuit 7

Églantine rouge

Dans le bouquet de muguets

Sang de nos ainé·e·s

Bonne journée des travailleuses et travailleurs, que vous fassiez du travail payé et/ou gratuit ! Et tiens, même si vous ne travaillez pas, que vous soyez privé·e·s d’emploi ou par choix.

Questions trans : Femmes, utérus et lieux non mixtes

Ça faisait longtemps que je souhaitais mettre à plat les questions liées aux femmes trans qui agitent les mouvements féministes. Je publie mes réflexions que j’espère pourront être utiles à d’autres pour comprendre la controverse.

Un premier article a posé les définitions, car c’est important de sortir de l’équivoque des mots.

Un deuxième (celui-ci ;)) revient sur la première tribune et certains de leurs arguments.

Un troisième reviendra sur les inquiétudes de certaines féministes radicales vis à vis du mouvement queer/trans.

J’aimerai revenir sur certains points abordés par la tribune « Trans : suffit-il de s’autoproclamer femme pour pouvoir exiger d’être considéré comme telle ? ».

  1. Les femmes sont-elles des êtres humains femelles ?
  2. L’exploitation des femmes est-elle liée à la biologie ?
  3. Le fait d’être femme correspond-il une réalité physiologique ?
  4. Impacts du droit des femmes trans sur les mesures correctives
  5. Ouvrir les lieux non-mixtes des femmes aux femmes trans abaisseraient la sécurité de ces lieux ?

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén