Haïku de la nuit 35

Au creux du vallon

Lézardent au bord de l’eau

Des maisons dorées

Réflexion en vrac : Commune, écriture et violences

A l’origine, j’avais prévu de rédiger un article sur le burn-out. J’ai vu – sur le Net et dans mon entreprise – des propos dangereux culpabilisant les personnes et déresponsabilisant les entreprises. Et puis, pourquoi pas, exorciser cette phase d’épuisement, dont je ne suis pas totalement sortie, en y mêlant mon expérience personnelle. Bref, j’aurai aimé, à mon échelle, remettre les choses à l’endroit, dans ce monde cachant les structures oppressives sous des choix individuels et biaisés.

Haïku de la nuit 34

Je pense à la nuit

Et ses fragiles projets

Aux reflets bleus-gris

Haïku de la nuit 33

Un chat noir m’observe

Allongé sur le trottoir

Mouillé par la pluie

Confession d’une féministe abolitionniste. Partie 2 : bilan de la loi abolitionniste

Cet article est composé en 3 partie :

  1. Définition du système prostitutionnel, car il est toujours important de définir de quoi on parle
  2. Définition des différents courants juridiques (ce billet)
  3. Loi abolition de 2016 et bilan (ce billet)

Voilà, maintenant que j’ai défini le système prostitutionnel, parlons maintenant des systèmes légaux légiférant la prostitution.

Confession d’une féministe abolitionniste. Partie 1 : premières définitions

Attention, cet article abordera des violences sexistes et sexuelles, dont la prostitution.

Avant propos

Je risque de me fâcher avec des militantes de longue date avec cette article, des personnes que je respecte profondément et avec lesquelles j’ai appris énormément. Mais voilà, plus que tout, je suis contre toute forme de dogme. Le militantisme n’est pas une religion que l’on suivrait de façon crédule.

J’essaie comme je peux de baser mes positions politiques sur une forme de logique. Bien sûr, j’ai un certain nombre de valeurs de base, des axiomes, sur lesquels je vais baser mon raisonnement. Ce raisonnement va m’amener à des choix, des positions ou des suspensions de jugement. Il important pour moi de savoir questionner ces positions, d’écouter les critiques, de faire la part des choses entre celles qui sont valables et celles qui ne le sont pas, et de changer des positions si les faits montrent des incohérences dans mon raisonnement.

C’est dans cet optique que j’écris cet article. Le système prostitutionnel est un sujet complexe et une des thématiques qui divisent les mouvements féministes. Diviser n’est d’ailleurs pas un terme assez fort. Il faudrait peut-être parler d’un grand schisme 😉 Dès mon entrée dans le militantisme féministe, je me suis gardée la possibilité de changer d’avis sur l’abolition de la prostitution, notamment quand nous aurions des retours concrets sur sa mise en place.

Maintenant, je pense que nous y sommes.

Cet article est composé en 3 partie :

  1. Définition du système prostitutionnel, car il est toujours important de définir de quoi on parle (ce billet)
  2. Définition des différents courants juridiques
  3. Loi abolition de 2016 et bilan

Haïku de la nuit 32

Les arbres fleuris

Illuminent ma journée

De mille couleurs

J’aime le printemps.

Jonquilles surprises
Fleurs de moutarde
Fleurs de roquettes, délicates comme des ailes de papillon
Camélia en fleur

Haïku de la nuit 31

Face au pouvoir mâle

Nous formerons une ligne

De corps invincibles

Aujourd’hui, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Car il y a encore tant d’exploitation à détruire et tant d’utopies à construire.

A bas le patriarcat et vive la révolution féministe (pour reprendre un podcast féministe ;)).

Nef, anthroposophie et écolo-ésotorisme

En bonne petite écolo décroissante de classe moyenne plus, j’ai ouvert un compte à la banque la NEF, qui est notée comme la plus verte de toutes les banques. Transparence totale et financement de projets poussant vers une transition écologique, que du rêve !

Haïku de la nuit 30

Empêchée de lire…

Ronronne sur mes genoux

Un chat tricolore

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén